Obi-Wan Kenobi : qu’est-ce que c’est que cette série de malade ?

Série longtemps attendue par les fans de la prélogie Star Wars, Obi-Wan Kenobi est disponible sur Disney+ au travers de six épisodes pour nous conter l’entre-deux trilogies. Que vaut cette énième série Star Wars ?

Written by on
Temps de lecture : 6 min

Série longtemps attendue par les fans de la prélogie Star Wars, Obi-Wan Kenobi est disponible sur Disney+ au travers de six épisodes pour nous conter l’entre-deux trilogies. Que vaut cette énième série Star Wars ?

Si il y a bien une chose que je ne supporte pas à l’heure actuelle, c’est la politique pécuniaire de Disney qui vise à noyer les fans dans pléthore de programme en tout genre. Que ce soit via les films et séries Marvel, mais désormais via leur filiale Lucasfilms avec les œuvres Star Wars. Donc quand la firme aux grandes oreilles a annoncé la mise en chantier d’une série sur Obi-Wan Kenobi, nous ne pouvions qu’être à la fois excités et perplexes face au résultat. Et après la diffusion des six épisodes, le verdict est enfin tombé.

Qu’on se le dise tout de suite, sur le papier la série n’apporte strictement rien aux trilogies de films tout comme Rogue One et Solo n’apportaient rien si ce n’est un ensemble de scène encore jamais vu. La valeur ajoutée est donc nulle tout comme celle de la future série Andor. Cependant la série Obi-Wan met une grande claque en pleine figure et apporte des scènes mémorables, violentes, sombres et qui valent vraiment le coup d’être vue.

Image de Reva Sevander dans la série Obi-Wan Kenobi
Image de Owen Lars et Reva Sevander dans la série Obi-Wan Kenobi

Si vous n’avez pas spécialement aimé la prélogie de George Lucas ou le personnage campé par Ewan McGregor, alors passez de suite votre chemin. À l’inverse, c’est un véritable moment de nostalgie de revoir l’acteur incarné Ben Kenobi, en proie à ses actes à la fin de l’épisode 3 lorsqu’il a laissé Anakin pour mort sur la planète Mustafar dans une ambiance tendue suite à l’ordre 66 décrété par l’Empereur Palpatine qui l’oblige à vivre reclus dans les montagnes de Tatooine.

Néanmoins l’acteur ne nous livre pas sa meilleure prestation et l’évolution du personnage est complètement nulle. C’est surtout la prestation de la toute jeune Leia Organa, incarnée par l’actrice Vivien Lyra Blair qui apporte toute la magie de la série. Cette jeune actrice de 10 ans que l’on a pu voir précédemment dans Bird Box de Netflix apporte toute la profondeur au personnage campé par Carrie Fisher et retranscrit avec brio l’intelligence du rôle.

Image de la Princesse Leia Organa dans la série Obi-Wan Kenobi
Image d’Obi-Wan Kenobi dans la série éponyme de Disney

Au cœur de l’intrigue, on trouve également l’Inquisitorius, l’ordre militaire composé d’ancien Jedi avec à leur tête le Grand Inquisiteur (Rupert Friend) et Reva Sevander/la Troisième Sœur incarnée par l’actrice Moses Ingram qui apporte toutes les péripéties de la série. Grâce à ses personnages, la série existe et évolue (lentement), mais surement jusqu’au dénouement que l’on attendait tous : les retrouvailles entre Anakin et Obi-Wan !

Image de l’Inquisitorius dans la série Obi-Wan Kenobi

Ce n’est un spoile pour personne et encore moins pour ceux qui ont vu la bande-annonce de la série, Obi-Wan va retrouver son Padawan dans un combat qui s’annonce d’ores et déjà épique. De par l’histoire et le côté fan-service qui nous permet de revoir les deux acteurs s’affronter après la bataille de Mustafar, mais également par l’intensité et la violence du combat qui les opposent. Sur l’ensemble des onze films Star Wars, c’est la première fois que l’on peut voir autant de violence et de férocité dans un affrontement au sabre laser. Le duel entre les deux protagonistes est tout simplement génial. Un pur moment de télévision qui devrait rester dans les annales de l’univers Star Wars.

Bien que la série n’apporte rien à l’histoire des films, elle reste une œuvre phare qui apporte des scènes intenses, marquantes qui devraient ravir tous les fans. Et même si ça ne donne pas raison à Disney et sa politique qui provoque des overdoses de programme à l’utilité plus que douteuse, on ne peut enlever l’efficacité de l’œuvre de Hossein Amini et Joby Harold qui ont créé une fiction qu’il faut vraiment voir.

Image de Dark Vador dans la série Obi-Wan Kenobi
Image d’Obi-Wan Kenobi dans la série éponyme de Disney


Cet article vous a plu ? Partagez-le avec vos amis


Commentaires

comments powered by Disqus