Fear The Walking Dead saison 3 : critique de la première partie

Série Écrit par le

Après deux saisons axées sur la psychologie des personnages et avec des situations plus ou moins manquantes de rythme, qu’en est-il de la première partie de la saison 3 ?

Attention : Risque de spoiler

Pour ceux qui ne l’auraient pas encore lu, voici 12 raisons de se plonger dans cette saison 3 de Fear The Walking Dead.

Avec ses deux premiers épisodes qui surpassaient de très loin nos attentes, le reste de la saison allait-il suivre le rythme instauré ou au contraire reprendre le rythme de croisière des deux saisons précédentes et ainsi continuer de perdre des spectateurs qui comparent inexorablement cette série à sa grande sœur The Walking Dead ? La réponse est clairement non. Fini de jouer et de se morfondre dans un monde qui part totalement en couille. Il est temps pour les personnages principaux de reprendre du poil de la bête et d’aller de l’avant. C’est vivre ou mourir et ils l’ont bien compris cette fois-ci ne se laissant plus marcher sur les pieds et devenant désormais acteur de leur propre vie. Fini de se voir dicter ses décisions, Madison et sa famille prennent enfin les choses en main et c’est vraiment plaisant. Le rythme est intense dans quasiment tous les épisodes et l’on ne s’ennuie plus une minute.

Image de l'épisode 7 de la saison 3 de Fear The Walking Dead

La psychologie au service de l’action

Une fois encore, la psychologie des personnages est encore mise en avant interrogeant toujours le spectateur sur ce qu’il ferait dans la même situation, mais cette fois-ci c’est l’heure des conséquences et les choix de chacun entraîneront un ensemble de situations qui donneront à cette première partie un rythme endiablé qui laisse rêveur, à la fois surprenant et se démarquant de ce que l’on avait déjà vu avec The Walking Dead et le groupe de Rick.

Fini d’être les gentils. Si il faut se montrer cruel pour survivre, alors les héros de Fear The Walking Dead n’hésiteront pas à le faire tant que ça fait vivre la famille. Une situation rarement vue à la télévision qui transcende les frontières entre le bien et le mal qui existent depuis la nuit et qui interrogent le spectateur sur son propre camp en fonction des actions qu’il imagine qu’il ferait dans ces situations-là.

Un mid-season finale plein de tension

Bien entendu, en attendant la suite de la saison qui arrivera dès le 10 septembre sur AMC, le mid-season finale devait mettre l’eau à la bouche et inciter le spectateur à poursuivre l’aventure le temps des vacances. Et c’est sous une avalanche de tension, de mort, de feu et un affrontement entre cow-boy et indien que s’achève cette première partie, alors que chacun a choisi son camp, pour le meilleur ou pour le pire.

Image de l'épisode 8 de la saison 3 de Fear The Walking Dead

Malheureusement pour nous, la fin ne nous donne aucune indication sur l’avenir de la saison. Nous ne savons pas encore quelles conséquences auront les actions entreprises durant cette première partie. Toutefois, nous savons par avance que l’avenir des personnages ne sera pas radieux. Difficile d’imaginer une série télévisée dans laquelle tout irait pour le mieux pour les personnages tout en gardant un grand intérêt aux yeux des spectateurs.


18/20
Les Plus
  • Une superbe histoire
  • Un rythme enfin explosif
Les moins
  • Aucune évolution notable des personnages
La première partie de la saison 3 de Fear The Walking Dead est le coup de pied au cul dont avait besoin la licence. Un spectacle explosif, plein de tension et de surprise à dévorer !
Greg

Cet article vous a plu ? Partagez-le avec vos amis


Commentaires

Facebook

Disqus

comments powered by Disqus